HISTORIQUE & ETAT DES LIEUX

PETITE HISTOIRE DE L'ASSOCIATION

"Les Chiffonniers de la Joie"

Sommaire :

 

  1. La création de l'Association des Chiffonniers de la Joie.
  2. La mise en place d'un lieu de vie et d'activités à Saint Thégonnec.
  3. Une implantation progressive sur la ville de Morlaix.
  4. Vers une professionnalisation des acteurs et des activités de l'Association.
  5. Le projet et la mise en place d'une Ressourcerie.

 

1. La création de l'Association des Chiffonniers de la Joie (1984) :

Voilà maintenant plus de trente ans, un petit Collectif culturellement proche de la philosophie de l'Abbé Pierre, a voulu démontrer que la vie collective et le travail étaient primordiales pour tout individu aux prises avec des difficultés sociales et professionnelles.

Décidé à mettre leurs idées en pratique, ce Collectif a ainsi investi une ferme à rénover située au lieu dit Lespoglou sur la commune de Saint Thégonnec, où d'abord deux ou trois personnes puis un groupe d'une douzaine de personnes s'est installé pour y demeurer.

 

2. La mise en place d'un lieu de vie, d'activités,d'échanges de services (1984 – 1995) :

Les principes fondateurs de l'Association se dessinent immédiatement :

 

  • Permettre à des personnes en difficulté de bénéficier d'un lieu de vie répondant aux besoins élémentaires de tout un chacun et ce, en échange de leur force de travail et de leur implication dans l'activité de l'Association.La ferme de Lespodou à Pleyber-Christ en milieu rural va faire office de lieu de vie collectif où des valeurs de rupture d'avec les habitudes sociales sont mises en avant. Le site du Vallon du Pont de Pleyber Christ est quant à lui choisi comme lieu de travail et d'activité de l'Association, quelques kilomètres séparant ces deux lieux.

 

  • La mise en place et le développement d'un principe communautaire fort, avec un sentiment d'appartenance qui va s'ancrer dans un Collectif motivé par un projet et une culture chrétienne menés par les dirigeants. L'Association se nomme alors Association Chretienne Ouvrière par le Travail (A.C.O.A.T) même si elle est plus communément appellée "Les Chiffonniers de la Joie".

 

3. Une implantation progressive sur la ville de Morlaix (1995 -2003) :

En 1995, L'Association fait l'acquisition d'un local situé route de Carantec sur la route de St Martin des Champs, qui sera nommé le "Bric à Brac". Cette acquisition marque une volonté de se rapprocher de la ville de Morlaix, s'appuie sur des besoins d'ouverture vers d'autres partenaires, de prendre ses distances vis à vis de cette orientation religieuse chretienne considérée quelque peu restrictive pour une approche davantage tournée vers les idées de citoyenneté et d'accès aux droits communs. L'Association est ainsi renommée Association Citoyenne d'Aide par le Travail (A.C.O.A.T)

Mr Lucas et Mr Lagrelette reprennent la direction de l'Association avec pour objectif de clarifier la situation économique, sociale et politique du projet initial.

L'amateurisme de l'association est en effet pointé du doigt et Les Chiffonniers de la Joie ne sont plus soutenus par le Conseil Général et se trouve dans l'obligation de revaloriser son image en faisant la preuve de son utilité et de ses compétences.

 

L'ancienne Auberge de Jeunesse de Morlaix devient la propriété de l'Association en 2003 faisant ainsi office de lieu d'hébergement à Morlaix même, et ce afin de pallier aux difficultés de mobilité des résidents et de répondre également à leurs besoins d'accéder aux organismes sociaux et sanitaires Morlaisiens.

La ferme de Lespodou est quant à elle vendue en 2004 afin de financer le projet d'amélioration de l'habitat et la remise aux normes de sécurité de l'Auberge située 3 route de Paris à Morlaix.

 

4. Vers une professionnalisation des acteurs et des activités de l'Association. (2002 – 2015) :

L'Association a su se remettre en question à plusieurs reprises depuis 1984 et a su également résister à différentes orientations initiées par ses dirigeants mais s'avérant finalement inadaptées ou contraires aux principes fondateurs de l'Association.

En 2002, une reflexion se développe sur la nécessité de mettre en place des méthodes de travail plus professionnelles. L'embauche d'encadrants expérimentés permet de vérifier l'hypothèse quant à la valeur d'emploi de travailleurs sociaux.

Il est également décidé de concrétiser le changement de lieu de vie et de travail sur la ville de Morlaix. En 2003, l'Association loue une friche industrielle route de Carantec à St Martin des Champs appelé le Chantier et situé à proximté immédiate du local Bric à Brac.

Les activités de collecte, de tri et de recyclage se développent, le nouveau lieu de vente répondant à cette évolution. Le choix de la professionnalisation s'avère quant à lui concluant.

Les politiques locaux et les partenaires sociaux sont alors de nouveau sollicités et répondent favorablement. Des conventions avec le Ministère de la Justice sont également signées pour accueillir des détenus ou/et des personnes en Travail d'Intérêt Général. Des partenariats avec le C.H.R.S dans le cadre de l'accueil d'urgence le 115 sont formalisés et l'Association devient compétente dans l'accompagnement de personnes en rupture sociale en accueillant 4 places 115 sur le lieu de vie du "Chantier", allée St François, Route de Carantec.

Une éducatrice spécialisée est embauchée en 2005 et un moniteur éducateur en 2007. Une cuisinière vient compléter l'équipe en 2007 ainsi qu'un animateur pour l'atelier menuiserie.

 

A partir de 2010, l'évolution croissante des activités de l'Association amène l'équipe à réfléchir sur un projet de regroupement des deux lieux de vente. Deux ans de réflexion, de recherches budgétaires, de visites de sites susceptibles d'accueillir ce projet, de rencontres politiques qui aboutissent à un choix de déménagement géographique des deux lieux de vente "Le Chantier" et "Le Bric à Brac". Ce déménagement des activités est accompagné par la mise en place d'un partenariat sur un projet de création d'une Ressourcerie inclus dans le contrat de territoire du Finistère.

 

5. Le projet et la mise en place d'une Ressourcerie (2010-2015) :

Après deux années de travail, le site industriel situé 74 route de Callac à Morlaix est choisi. Il est proche de la ville et ses deux hectares de terrain permettent de construire une plateforme de tri et un parking pour les usagers. Après neuf mois de travaux, le batiment est achevé et inauguré en août 2012. Une convention quinquennale est signée avec Morlaix Communauté avec l'octroi d'une enveloppe budgétaire de 100 000€ échelonnée sur cinq années (2012-2017). Cette convention a pour objectif de :

 

  • La réduction des déchets
  • La traçabilité des déchets
  • La création d'emplois pérennes.

 

L'Association continue de développer un ensemble de moyens d'actions et d'ateliers, avec pour objectifs :

 

  • Le retour ou l'accès à une activité/ un emploi pour des personnes fragilisées.
  • L'organisation et la création d'ateliers de valorisation ainsi que la mise en place de nouvelles filières de recyclage.
  • La remise dans le circuit d'objets réutilisables par le biais de la revente en magasin.
  • La mise en place de modes de relations de travail transversales et atypiques afin de préserver une autonomie comme espace de créativité.

 

A l'heure actuelle, l'Association compte six salariés :

 

  • Une éducatrice spécialisée également directrice de la structure
  • Un animateur responsable des collectes à domicile
  • Un animateur d'atelier
  • Un animateur du quai de déchargement
  • Une cuisinière
  • Un administrateur en charge du secrétariat et de la comptabilité

 

Une cinquantaine de bénévoles anime également notre Association au quotidien.

Le Conseil d'administration a quant à lui évolué en Comité de gestion en 2014 et ce afin d'être en adéquation avec le principe collectif et participatif de l'Association.